Baromètre TIC Polynesie > Non classé > Les usages numériques des entreprises en Polynésie française

Les usages numériques des entreprises en Polynésie française

 

L’objectif de cette étude est de permettre au gouvernement de la Polynésie française de mesurer et comparer le niveau d’activités des usages du numérique en Polynésie française entre l’année 2009 et 2014 afin d’analyser les effets et l’efficacité de la politique publique en faveur du développement de l’économie numérique.

Le tableau de bord sur les usages numériques des entreprises doit conduire à un suivi annuel des indicateurs globaux (i.e. pour la Polynésie française dans son ensemble) et spécifiques à la cible en quête, selon la clé de lecture suivante :

–         par secteurs d’activités,

–         par archipels,

–         et par effectifs

Les résultats de cette étude ont fait l’objet de comparaison avec ceux obtenus lors des précédentes enquêtes afin d’observer l’évolution des usages numériques des entreprises en Polynésie française sur une période de plus de 5 ans mais aussi avec ceux obtenus dans les régions Rhône-Alpes et Polynésie pour lesquelles une étude comparable a été menée.

Cette mise en perspective des données doit permettre aux professionnels de l’économie numérique en Polynésie française de mieux appréhender le marché du Pays.

L’Observatoire de l’Economie Numérique (ODEN), créé en 2014, a ainsi à sa disposition tous les éléments et les indicateurs nécessaires à la connaissance du marché sur les usages numériques des entreprises en Polynésie française.

En conséquence, les participants aux différentes commissions de l’ODEN sont maintenant en mesure d’analyser ledit marché et de faire des propositions aux décideurs.

D’ores et déjà, les premiers enseignements de cette enquête que nous pouvons en retirer sont les suivants :

Equipement Informatique

Les entreprises polynésiennes ont un niveau d’informatisation inférieur aux moyennes observées en Polynésie et Rhône-Alpes (80% contre respectivement 85% et 84%)

L’informatisation du secteur agricole/pêche est en retrait (40% contre 80% pour la moyenne polynésienne). La non informatisation de ce secteur est à relativiser avec l’usage d’ordinateurs personnels à des fins professionnels qui a lieu dans 1 cas sur 4 pour les entreprises non informatisées.

La faible progression enregistrée entre 2009 et 2014 (+5 points en 5 ans) démontre l’atteinte d’un plafond en matière d’informatisation des entreprises.

Le parc informatique se nomadise (+14 points entre 2009 et 2014).

L’utilisation des logiciels bureautiques est généralisée (97%) et le recours à des applicatifs métiers est en progression par rapport à 2009.

Mobile

Le taux d’équipement est faible comparé aux régions métropolitaines (52% d’entreprises équipées en Polynésie française contre respectivement 69% et 74% en Rhône-Alpes et en Polynésie).

La taille du parc a augmenté entre 2009 et 2014 passant de 1.3 à 2.1 mobiles en moyenne par entreprise.

93% des entreprises équipées ont des abonnements.

82% d’entreprises ne sont pas prêtes à changer d’offres malgré l’arrivée en 2013 d’un nouvel opérateur mobile.

Les entreprises polynésiennes, attendant principalement une baisse des prix (81%) et une meilleure qualité de service (39%), mettent en exergue l’utilité de poursuivre et d’encourager la concurrence.

Internet

Comme pour l’équipement informatique, le taux de connexion Internet des entreprises semble avoir atteint un plafond (72%).

Environ 1/3 des entreprises des archipels éloignés (Australes, Marquises et Tuamotu-Gambier) sont connectés à Internet, soit un résultat bien inférieur à la moyenne polynésienne.

L’ADSL représente 96% des accès (91% en Polynésie et 86% en Rhône-Alpes) principalement avec des débits moyens de 2 Mbps.

Peu de fibre (1%) en comparaison aux autres régions (6% chacune) mettent en évidence un déficit d’offres de la part des opérateurs.

Une faible utilisation de l’Internet mobile via des clés 3G/4G (6% contre 18% en Rhône-Alpes).

Comme pour le mobile, les entreprises polynésiennes attendent en premier lieu (78%) une baisse des tarifs pratiqués pour les abonnements Internet, révélant une nouvelle fois le besoin de développer la concurrence.

61% des entreprises souhaitent une augmentation des débits, imputables à l’insuffisance des offres dédiées aux professionnels.

Usages Internet

Bien qu’en croissance (+9 points entre 2009 et 2014), l’usage des télé-procédures est moins fréquent dans les entreprises polynésiennes (36%) en comparaison avec leurs homologues de Polynésie (58%) et de Rhône-Alpes (51%).

L’achat en ligne est utilisé en particulier dans les petites entreprises où il sert à élargir l’accès aux circuits d’approvisionnement.

L’effet de la franchise postale apparaît moins influent qu’en 2009 sur les achats en ligne (40% des entreprises déclarent plafonner leurs achats en ligne en 2014 contre 53% en 2009).

Les entreprises polynésiennes accusent un retard important en matière d’équipement en site Internet (14% contre 32% en Polynésie et 40% en Rhône-Alpes). Ce faible niveau est préjudiciable dans un contexte îlien où Internet permet de favoriser l’accès à des marchés ou des fournisseurs.

44% des sites Internet des entreprises polynésiennes sont marchands, attestant d’un bon niveau d’équipement.

22% des entreprises disposent d’un compte sur un réseau social, soit taux comparable aux résultats observés en Polynésie (24%) et en Rhône-Alpes (25%).

Les résultats de l’étude mettent en avant l’utilité d’agir en faveur de l’offre et de la demande en matière d’équipements et de services numériques.

Actions sur l’offre

–         en favorisant l’installation et l’incubation d’entreprises proposant des solutions d’applicatifs métiers (Equipement informatique),

–         en stimulant la concurrence par une baisse des prix et une augmentation de la qualité des services (Mobile et Internet),

–         en aménageant numériquement le Pays (Internet),

–         en incitant les opérateurs à développer des offres professionnels (Internet),

–         en développant la desserte en fibre optique (Internet),

–         en développant les services publics en ligne (Usages Internet),

–         et en favorisant l’arrivée et le développement d’agences Web (Usages Internet).

Actions sur la demande

–         en proposant des aides à l’acquisition de matériel informatique pour les agriculteurs et les pêcheurs (Equipement informatique),

–         en développant des actions de sensibilisation et de formation des entreprises aux applicatifs métiers (Equipement informatique),

–         en développant des actions de sensibilisation (Internet et Usages Internet),

–         en soutenant financièrement le raccordement des entreprises comme la prise en charge des FAS (Internet).

 

Consulter le rapport

 

GOUVERNEMENT DE POLYNESIE - 2014